Rhizarthrose

Traitement chirurgical de la

Rhizarthrose

Le terme médical « rhizarthrose » désigne de fait l’arthrose de l’articulation de la base du pouce, encore appelée articulation trapézo-métacarpienne (entre l’os trapèze et le métacarpien du pouce).

L’arthrose est une pathologie la plupart du temps génétique qui entraîne une destruction progressive du cartilage articulaire. Cette dégénérescence du cartilage entraîne des frottements douloureux lors des mouvement responsables de douleurs, parfois invalidantes jusqu’à entraver aux activités du quotidien les plus élémentaires comme s’habiller, ouvrir un bocal ou une serrure, couper sa viande… La rhizarthrose survient habituellement après l’âge de 50 ans mais peut être rencontrée chez le sujet plus jeune. Elle peut toucher les femmes comme les hommes.

En plus des douleurs, cette destruction de cartilage s’accompagne de l’apparition d’ostéophytes (« becs de perroquet ») et de déformations allant jusqu’au classique « pouce en Z ».

La corrélation entre la sévérité des déformations et l’intensité de la douleur est loin d’être systématique. Ainsi, certains patients présentant une destruction et une déformation articulaire importante ne ressentent presque pas douleurs, alors que d’autres patients avec une rhizarthrose peu avancée vont d’emblée se plaindre d’une entrave douloureuse à la fonction du pouce.

Les différents traitements disponibles vont donc cibler d’une part la douleur, et d’autre part la déformation articulaire. La progression en termes de complexité sera privilégiée.

Pour soulager la douleur de l’arthrose, il est habituel de commencer par l’injection de produits pharmacologiques comme la cortisone ou l’acide hyaluronique (lubrifiant naturel). Des injections de produits biologiques sont également disponibles comme le PRP, purifié à partir du sang de la patiente ou du patient lui-même. Ces injections se font bien entendu sous anesthésie locale pour le plus grand confort du patient. Lorsque les injections ne sont pas efficaces, il est alors temps de recourir à des solutions chirurgicale : les prothèses, dont plusieurs types sont disponibles.

Quant aux déformations subies par le pouce, elles peuvent être atténuées dans un premier temps par le port d’attelles la nuit, et qui ont un également un effet antalgique non négligeable. Par la suite, des solutions chirurgicales sont adoptées afin de corriger ces difformités.

La consultation pour arthrose.

Les Docteurs Sommier et Sawaya vous recevront à l’Institut Aquitain de Chirurgie Esthétique ou à l’Institut Aquitain de la Main pour une consultation afin poser le diagnostique de rhizarthrose. Des radiographies seront également nécessaires.

Lorsque le diagnostique est confirmé, les chirurgiens sauront alors vous proposer le traitement le plus adéquat.

Prendre rendez-vous